Salomé Berlioux, une « pilote » pour défendre la cause de la jeunesse rurale

16 septembre 2019

Article du journal LE MONDE du 11/09/2019 :

« La présidente de l’association Chemins d’avenirs a été missionnée mercredi pour réfléchir aux obstacles rencontrés par les jeunes qui habitent loin des villes.

Le gouvernement a décidé de donner à la jeunesse rurale un visage. Celui de Salomé Berlioux, 30 ans, présidente de l’association Chemins d’avenirs. La jeune femme a été missionnée, mercredi 11 septembre, par le ministre de l’éducation nationale pour mener une réflexion sur les obstacles rencontrés par les jeunes qui grandissent loin des grandes villes.

Ce parcours semé d’embûches auquel les jeunes ruraux se confrontent, Salomé Berlioux l’a raconté dans un ouvrage largement médiatisé, Les Invisibles de la République. Comment on sacrifie la jeunesse de la France périphérique (Robert Laffont, 224 p., 20 euros), cosigné avec Erkki Maillard. Le mouvement des « gilets jaunes » a fait le reste, rendant nécessaire une réponse politique à cette question désormais sensible.

Ex-« boursière », Salomé Berlioux a elle-même quitté l’Allier puis la Nièvre pour venir, à 18 ans, étudier à Paris et décrocher deux masters (l’un à l’Ecole normale supérieure, l’autre à Sciences Po). « J’ai mis du temps à trouver ma voie, explique-t-elle. Du temps pour lutter contre l’autocensure, pour acquérir les codes… » Une trajectoire qui fait écho à sa cause : « Soixante pour cent de nos jeunes n’ont pas les mêmes chances de réaliser leur potentiel que leurs camarades des grandes métropoles. » »

Pour lire l’intégralité de l’article c’est ici

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Fermer le menu
Besoin d'aide ?